Canadian Rental Service

Canadian Rental Association
CRA President’s Message: June 2011

In hockey, we know we are better. But have you ever thought about whether you would be better off doing business in the warmer southern climate of the good ol’ U.S.A.?


May 17, 2011
By Wayne Beckett CRA president

In hockey, we know we are better. But have you ever thought about whether you would be better off doing business in the warmer southern climate of the good ol’ U.S.A.? I have often wondered, if you had the same-sized store here in Canada in a mid-sized city compared to the same-sized city in Texas, California or Florida, would you make more money in an average year? There are a few factors that we could look at to see who comes out on top.

1. Cost of equipment
We seem to pay more for the same equipment, automobiles, food or alcohol here in Canada than people do in the U.S. This really has come to light over the past five years when our loonie has hung around par with the American dollar. Many things we buy are either manufactured in the U.S. or assembled there. Should that alone mean those things will be cheaper for them than they are for us? That doesn’t seem to be the case here in Canada with our natural resources like oil and potash. Are our prices higher due to border taxes? Maybe a little. Is it the freight? Somewhat. Is it that we have higher standards here (for instance, the CSA) so it costs more for our suppliers to purchase machines? Maybe, in some cases. Could there be more middlemen? I don’t think so. Are our suppliers marking things up higher than their counterparts in the U.S.? Not likely. Well, something is making a price difference and, in some cases, a huge difference.

Whatever your beliefs are about the source of this discrepancy, I think the U.S. rental stores hold a distinct advantage over us in this area.

2. High dollar
Our dollar started to soar against the U.S. dollar about five years ago. How you make your living dictates whether you think this is a good thing or not. If you are an exporter, then you are not a happy camper right now. If you are a businessperson like me, then it is not so bad. I had thought that by now some of the prices we pay for things might have come down. A few have, but not as many as I had hoped for. This is a real problem for our suppliers who are trying to sell us stuff we can often buy cheaper over the Internet directly in the U.S.. The rise in the value of our dollar has helped somewhat, but items do not seem to have become any cheaper to import.

3. Climate
This won’t take much thinking! Given this winter that won’t end (it is late April and it looks like early March around here), the U.S. wins hands down!

4. Economy
This factor can swing either way over a given time frame. For the past couple of years it is fairly safe to say that we have survived the global economic recession better than our American friends have. I know there are pockets of tough times around our country, but this would be true at any time, so we win the battle of the economies.

As you can see from this very complex method of statistics and extrapolation, it is a tie as far as these four variables are concerned. To properly sort this out, you could look up a lot of sources and publications filled with analytical data and, after processing it all, you might come to the same conclusion. The real test would be if our economies were at about the same level with no recessionary pressures, our money was even and we had normal weather. Who, then, would really be better off? As long as you are happy with where you are and what you are doing, that is what really counts.



Canada vs les États-Unis

Au hockey, nous savons que nous sommes les meilleurs. Mais avez-vous déjà songé s’il vous était plus profitable à faire affaire dans le climat plus doux et tempéré des États-Unis?

J’y ai moi-même pensé souvent. Si j’avais une entreprise de la même taille que celle que j’ai au Canada, ferai-je plus d’argent en une année moyenne dans une ville moyenne,  située par exemple au Texas, en Californie ou même en Floride?

Voici quelques facteurs que nous pouvons examiner pour voir quel pays serait le plus avantageux :

Coût de l’équipement :
Il me semble que nous payons d’avantage pour les mêmes sortes d’équipements, auto-mobiles, nourriture et alcool… ici au Canada que les gens aux États-Unis. Ceci est  de plus en plus flagrant depuis les cinq dernières années, lorsque notre dollar canadien a commencé à reprendre de la valeur par rapport au dollar américain. La plupart des choses que nous achetons sont soit construites aux États ou assemblées là-bas. Est-ce que ça voudrait dire que ces équipements coutent moins cher pour les Américains que pour nous?

Les choses ne semblent pas se dérouler de la même façon pour nous au Canada, avec nos ressources naturelles telles que le pétrole et la potasse. Est-ce que nos prix sont plus élevés à cause des taxes frontalières? Peut-être un peu. Est-ce que c’est à cause des frais de transport?  Possible. Est-ce que c’est parce que nos standards ici sont plus élevés (par exemple, la CSA) qu’il en coûte plus cher à nos fournisseurs d’acheter des machineries? C’est possible aussi, en certains cas. Y aurait-il plus d’intermédiaires ici? Je ne crois pas. Nos fournisseurs augmentent-ils le prix par rapport à leurs confrères américains?  C’est peu probable.

En tous les cas, il y a quelque chose qui fait que les prix diffèrent, et en certains cas, la différence est énorme. Quoique soient  vos croyances derrière cette différence de prix,  je crois que les centres de location aux États-Unis sont bien plus avantagés que nous dans ce domaine.

La hausse du dollar :
Il y a cinq ans, le huard a commencé à prendre de la valeur par rapport au dollar américain, et pour l’instant il demeure à peu près à égalité.  L’entreprise que vous avez vous dictera si c’est une bonne chose pour vous ou non. Si vous avez une société d’exportation, ce doit être un moment difficile pour vous.  Par contre si vous êtes entrepreneur comme moi, alors ce n’est pas si mal. J’aurai pensé que les prix des choses que nous achetons aurait baissé. Il y en a qui ont baissé, mais beaucoup moins que ce que j’espérais. Ceci est un véritable problème pour les fournisseurs qui essaient de nous vendre des marchandises que nous pourrions acheter pour moins cher par internet directement aux États. La hausse de la valeur de notre dollar nous a aidé un peu, mais malheureusement il n’y a rien qui est devenu moins cher à importer.

Climat :
Ceci ne nécessitera pas tant de réflexion!  Avec l’hiver qui semble ne plus en finir (nous sommes à la fin avril et l’on se croirait au début mars ici), les États-Unis gagnent, c’est sous-entendu!

Économie :
Voilà un facteur qui pourrait aussi bien balancer d’un côté comme de l’autre, à l’intérieur d’un délai temporel. Depuis quelques années, on peut dire que nous avons survécus la récession économique globale mieux que nos voisins du sud. Je sais qu’il y a des endroits dans le pays qui ont souffert plus que d’autres, mais cela serait vrai aussi dans les temps normaux, donc nous gagnons la bataille  de l’économie.

Comme vous pouvez le constater par cette méthode complexe de statistique et d’extrapolation, les deux pays se retrouvent ex aequo face à ces quatre variantes. Si vous voulez proprement étudier toutes ces informations, vous pouvez faire vos recherches parmi les nombreuses publications remplies de données analytiques, et après avoir traité toutes ces informations vous arriverez probablement à la même conclusion que la mienne. Le véritable test serait à faire si nos économies étaient plus ou moins au même niveau, sans aucune crise de récession, que nos argents soient à égalité et que le Canada était doté d’un climat normal. Qui, alors, serait le mieux placé? Franchement,  du moment que vous soyez heureux là où vous êtes, c’est tout simplement ce qui compte.


Print this page

Related



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*